Valeur de l’ingénierie : Accompagner les compagnies aériennes pour un retour au service en toute sécurité

Compétence

Valeur de l’ingénierie : Accompagner les compagnies aériennes pour un retour au service en toute sécurité

Chaque fois qu’un avion commercial décolle et atterrit, six millions de pièces et des centaines de passagers se déplacent sur quelques roues. Sur la plupart de ces avions se trouvent des roulements de roues d’atterrissage Timken® qui supportent des conditions sévères et assurent des performances élevées pour des vols en toute sécurité.

Paul Eason, responsable de l’ingénierie de service Timken au Royaume-Uni, qui possède plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de l’aéronautique, décrit ces impératifs.

« Au moment du toucher des roues, les passagers ressentent un rebond suivi d’une vibration intense, explique-t-il. Cette sensation est due à la transmission de la structure de l’avion au sol des charges d’un avion de 500 tonnes, et cela se produit par le biais des roues d’atterrissage. Les roues passent de 0 à 275 km/h en moins d’une seconde. Le freinage crée une chaleur extrême pour des roues qui, quelques instants auparavant, étaient dans des températures inférieures à -20 °C à 9 000 mètres d’altitude. »

Les roulements de roues d’atterrissage subissent généralement ces conditions plusieurs fois par jour. Puis la crise sanitaire mondiale de 2020 a changé la donne. À la mi-avril, 16 000 avions de passagers ont été cloués au sol.. Pour les roues d’atterrissage conçues pour gérer des mouvements extrêmes, un nouveau défi se présentait : Aucun mouvement du tout.

Les avions étant très complexes et coûteux, ils nécessitent une maintenance constante pour les préserver quand ils sont stationnés, même pendant une courte période. Les pneus peuvent perdre leur pression d’air. Des oiseaux peuvent construire des nids dans des endroits peu pratiques. L’humidité peut endommager les pièces mécaniques comme les roulements.

« Des spécifications strictes de l’aviation stipulent que les roues doivent être tournées sur un avion immobilisé au sol, explique M. Eason. Cela signifie généralement pousser l’avion sur la piste ou le lever pour faire tourner les roues. »

Mais les avions coûtent plus de 100 millions de dollars, ils sont donc conçus pour être en service et produire du revenu autant d’heures de la journée que possible.

Jamais dans l’histoire, vraiment, nous n’avons eu un tel volume d’avions immobilisés, ajoute M. Eason. Le secteur a alors posé la question suivante : ’Avec autant d’avions cloués au sol pendant des mois, comment pouvons-nous garantir la sécurité des passagers une fois que nous pourrons voler à nouveau ? Les normes actuelles n’ont jamais tenu compte d’une telle situation, et comment pouvons-nous les mettre en œuvre à cette échelle ?’ C’est à ce moment-là que nous intervenons. »

Roulements de roues d’atterrissage Timken®

La plupart des avions du monde décollent et atterrissent sur des roulements de roues d’atterrissage Timken.

  • Les conceptions répondent aux normes de qualité des clients et de la FAA.
  • Elles atteignent des performances supérieures grâce à des tolérances plus serrées et sont capables de supporter les charges de pointe répétées du poids d’un jumbo jet lors de l’atterrissage.
  • Des surfaces techniques sont disponibles pour améliorer encore les performances en matière d’usure, de fatigue et de frottement.

Une solution efficace pour l’aviation mondiale

À la demande d’un grand constructeur d’avions, Timken a commencé à travailler avec lui sur les moyens de garantir que les avions immobilisés au sol pourront être remis en service rapidement et en toute sécurité. Alors que la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis et d’autres organismes de réglementation dans le monde établissent des réglementations, les constructeurs d’avions sont chargés de créer des procédures et des manuels de maintenance détaillés que les compagnies aériennes utilisent pour intervenir sur leurs avions.

M. Eason et plusieurs ingénieurs de service Timken ont combiné leur expertise avec celle du constructeur d’avions pour déterminer les meilleures pratiques en matière de maintenance préventive continue à effectuer sur les appareils immobilisés au sol et ont établi une procédure d’inspection avant qu’un appareil puisse être remis en service pour transporter des passagers en toute sécurité. La nouvelle procédure comprend une documentation détaillée pour le démontage, le nettoyage, l’inspection et le remontage qui pourrait être effectuée par les professionnels de la maintenance des compagnies aériennes dans leurs hangars de stockage ou sur leurs pistes afin de favoriser une remise en service sûre et rapide.

Une fois ses directives définies, le client s’est tourné vers les ingénieurs de service Timken pour qu’ils l’aident à piloter le nouveau processus de maintenance et d’inspection avec une compagnie aérienne. Le projet pilote a renforcé l’efficacité du programme, qui a été mis en œuvre par le client.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles Timken a été non seulement le premier choix du client pour ce nouveau programme critique, mais aussi le premier choix de l’industrie aéronautique mondiale pour les nouveaux roulements de roues d’atterrissage, M. Eason répond que c’est grâce à nos connaissances, à notre formation et à notre soutien à l’industrie.

« Nous possédons une connaissance approfondie des exigences des applications et de la manière dont nos produits doivent être conçus, fabriqués et entretenus pour y répondre, explique M. Eason. Nous sommes sur le terrain, nous rencontrons et formons les personnes qui assurent la maintenance des trains d’atterrissage. Nous bénéficions d’une vision globale sur laquelle les clients comptent pour garantir la sécurité et des performances durables. »

Pour davantage d’exemples sur comment l’expertise de Timken soutient l’aviation civile, cliquez ici.