L’effet d’entraînement de l’apprentissage à vie

Ensemble

L’effet d’entraînement de l’apprentissage à vie

John Timken, Président du conseil d’administration, explique l’effet d’entraînement qui se produit lorsque des employés qui apprennent tout au long de leur carrière améliorent des vies et changent le monde.

Une collégienne démonte son vélo pour comprendre comment il fonctionne. Un étudiant passe un semestre à l’étranger pour s’ouvrir à de nouvelles perspectives. Une équipe d’ingénieurs expérimentés effectue des recherches qui profitent à tout un domaine de la science.

Des générations les séparent, mais ils ont tous quelque chose en commun : la curiosité et la motivation personnelle d’apprendre de nouvelles choses qui leur permet d’augmenter leurs connaissances et d’améliorer le monde qui les entoure.

Il y a plus de 120 ans, Henry Timken, mon arrière-grand-père qui se passionnait pour la mécanique, a breveté et a continué d’améliorer un roulement à rouleaux coniques qui permettait aux lourds wagons de fret de prendre les virages en douceur. The Timken Company était née, et sa solution innovatrice améliorait tant les performances, que les clients pouvaient transporter les marchandises en utilisant moins de ressources, ce qui permettait d’économiser de l’argent et de promouvoir le développement durable.

Aujourd’hui, les ingénieurs Timken continuent d’étudier les machines de diverses industries, et utilisent ce qu’ils ont appris pour concevoir des solutions qui rendent les équipements plus efficaces. Ils ont aidé la NASA à explorer l’espace. Ils ont permis aux fabricants d’améliorer la performance des avions, des camions et des trains qui animent le commerce mondial. Désormais, ils recherchent de nouvelles innovations dans les énergies alternatives et la robotique. Timken est en pointe dans de nombreuses autres industries et ses employés sont animés par une curiosité infinie.

Ce mois-ci, j’aurai l’immense honneur d’organiser la cérémonie des Boursiers mondiaux de Timken 2020. Vingt enfants brillants de collaborateurs Timken qui font preuve de cette passion partagée pour l’apprentissage tout au long de la vie recevront une enveloppe de bourses s’élevant à un total de 540 000 dollars. Ils représentent des villes et des villages d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie et ont leurs propres idées afin de faire progresser le monde.

Dans le cadre de son engagement envers l’éducation et les communautés, la société a mis en place ce programme en 1958, décernant ainsi les premières bourses à cinq étudiants de l’État d’Ohio où la société trouve son origine. Comme Timken, le programme de bourse s’est étendu, s’est diversifié et s’est mondialisé. Lorsque les bourses de cette année auront été attribuées, le programme aura attribué un total de 25 millions de dollars.

C’est de l’argent bien dépensé. Cela renforce la culture Timken dans laquelle les collaborateurs sont considérés comme des membres d’une famille. Et cela démontre que l’éducation d’une nouvelle génération contribue à l’amélioration générale de nos communautés. Ce que ces étudiants apprendront au cours des prochaines années leur permettra de devenir diplomates, docteurs, ingénieurs, infirmiers/infirmières, chercheurs et autres professionnels qui ont un impact positif sur les autres.

La première lauréate de la bourse de l’année dernière, Ioana Babarus, étudie actuellement à l’université de Versailles, près de Paris, et elle espère un jour travailler dans la recherche pharmaceutique. Ioana, originaire de Roumanie, prévoit la création d’une organisation qui permettra aux étudiants en pharmacie de voyager à l’international afin de distribuer des produits médicinaux dont ont besoin des communautés mal desservies.

Conor Eckhardt, un boursier mondial Timken 2010, travaille en tant qu’ingénieur en mécanique dans une société de l’Ohio qui conçoit et construit des hôpitaux, des écoles et des espaces commerciaux. Il a récemment été consultant en génie climatique, plomberie et protection anti-incendie pour un nouveau centre de santé pour enfants. Conor est également un mentor pour enfants au sein d’une organisation mondiale qui aide les enfants à développer leur caractère et leurs compétences fondamentales à travers le golf.

Ioana et Conor démontrent tous deux que l’apprentissage tout au long de la vie a un effet d’entraînement qui va au-delà d’une seule personne ou profession. Cela donne des personnes informées, responsables et impliquées, qui innovent pour l’avenir et apportent leur contribution dans leur communauté. Et ça, c’est une combinaison qui permet à tout le monde d’aller de l’avant.