De Kitty Hawk aux taxis volants : un siècle d’innovation aérospatiale

Créer

De Kitty Hawk aux taxis volants : un siècle d’innovation aérospatiale

Un jour de 1903, près de Kitty Hawk en Caroline du Nord, Orville et Wilbur Wright ont changé pour toujours la façon dont nous percevons notre existence sur terre. Du jour au lendemain, les humains ordinaires ont pu imaginer un jour où ils pourraient voler, n’importe où, dans une machine volante motorisée plus lourde que l’air.

Le premier vol réussi des frères Wright marqua le début d’un siècle d’exploits aéronautiques inimaginables. Au cours des 100 années suivantes, l’homme a marché sur la Lune, a volé autour du monde à une vitesse trois fois supérieure à celle du son et a acquis une connaissance approfondie de l’univers grâce aux instruments téléscopiques d’un observatoire extraterrestre.

En tant qu’historien de l’aérospatiale de The Timken Company, Wayne Denny éprouve une grande satisfaction à répertorier les nombreuses façons dont Timken a contribué à la cause du vol et de la découverte spatiale.

Cette année, Timken a acquis Diamond Chain, ce qui a fait le bonheur de M. Denny, car cette société a joué un rôle important dans le vol de Kitty Hawk. Les frères Wright utilisaient des produits Diamond Chain dans leur magasin de vélos, ils ont donc aussi utilisé des chaînes de cette société pour leurs machines volantes.

« C’est un maillon qui nous manquait », a-t-il déclaré. « Nous remontons jusqu’aux bases des giravions. Maintenant, avec l’achat de Diamond Chain, nous pouvons également lier la société au Wright Flyer »

Wayne Denny dirige le marketing stratégique mondial de Timken et est également l’historien de l’aérospatiale non officiel de la société.

Timken existe depuis bien avant que les frères Wright n’effectuent leur vol révolutionnaire et a joué un rôle dans presque tous les aéronefs depuis.

« Vous trouverez les produits Timken dans tous les avions, dès les premiers vols », explique M. Denny, physicien de formation qui couvre maintenant le marketing stratégique mondial des articles de précision Timken. « Dans les années 1930, Timken avait environ 240 roulements dans le B-17 Flying Fortress – dans les moteurs, le train d’atterrissage, les volets, les jambes d’atterrissage. C’est quand les Alliés de la Seconde Guerre mondiale ont recherché des solutions de roulements robustes, résistantes et durables que nous sommes devenus omniprésents. »

« Cela nous a mis sur la voie qui nous a menés à notre situation actuelle, soit la fabrication de produits pour pratiquement tous les avions commerciaux qui ont été construits », précise-t-il. Timken a produit des roulements pour le Douglas DC-3, qui a révolutionné le transport aérien commercial en le rendant confortable, fiable et rentable.

Le Douglas DC-3 a révolutionné le transport aérien commercial.

L’hélicoptère : réaliser un rêve qui sauve des vies

Les avions n’étaient cependant que le début. Les années 1940 ont vu la mise au point de l’hélicoptère, qui présentait un défi majeur. « En cas de panne d’un moteur d’avion, au moins vous pouvez planer et atterrir quelque part », dit M. Denny. « Dans un hélicoptère, vous avez une boîte d’engrenages. Une seule qui entraîne les pales. Il est très important qu’elles ne s’arrêtent pas. »

Les ingénieurs de Timken ont établi des relations personnelles avec Igor Sikorsky et Frank Piasecki, les visionnaires qui ont mis au point le premier et deuxième hélicoptère fonctionnel. Le R-4 de Sikorsky a été le premier hélicoptère à être vendu en grand nombre. De par sa capacité à voler en stationnaire, ainsi que de haut en bas et sur les côtés, les organisations militaires et civils l’ont utilisé pour les missions de sauvetage, ce qui a procuré une grande satisfaction à Igor Sikorsky.

« Chaque fois qu’un hélicoptère sauve une personne en danger, nous réalisons le rêve d’Igor Sikorsky », affirme M. Denny.

Le SR-71 : la preuve que nos aînés savaient ce qu’ils faisaient

M. Denny admet avoir une fascination particulière pour le légendaire Lockheed SR-71 Blackbird, en service dans la U.S. Airforce de 1964 à 1998. Cet avion de reconnaissance, caché du public pendant de nombreuses années, a été conçu pour voler à plus de Mach 3. C’est trois fois la vitesse du son. Il ne transportait pas d’armes, seulement des caméras. « La seule tactique de défense du SR-71 était de mettre les gaz à fond et d’aller plus vite, » dit-il.

Quand M. Denny voit un Blackbird aujourd’hui, il s’imagine qu’il arrive pour atterrir, rougeoyant de chaleur. « Le SR-71 a repoussé les limites de ce que la plupart des gens croyaient possible. » Son record de vitesse de 3 529,6 km/h établi lors d’un vol époustouflant en 1976 n’a pas été battu à ce jour.

Guider les premiers astronautes vers la Lune

Timken a contribué aux vols spatiaux depuis le tout début, ainsi que plus tard avec plusieurs entreprises qui ont également joué un rôle, comme la MPB Corporation, Philadelphia Gear et Torrington. Le système de guidage qui a permis de mener le module d’exploration lunaire d’Apollo 11 sur la surface de la Lune a fonctionné comme un charme grâce aux roulements Timken. La NASA a utilisé le même système en 1970 pour ramener les astronautes d’Apollo 13 sur Terre en toute sécurité après la défaillance de ses principaux systèmes de guidage à la suite de l’explosion d’un réservoir d’oxygène.

« Le fait que nos produits étaient présents dans le système de guidage qui a emmené les astronautes sur la Lune est une des choses que j’ai toujours préférée», déclare M. Denny.

Des partenariats solides de plusieurs décennies avec nos clients

Un autre souvenir marquant, dit-il, est celui d’avoir vu avec sa fille de six ans la navette Atlantis décoller en 2010 et de lui avoir parlé des roulements Timken qui permettaient d’assurer le retour des astronautes en toute sécurité.

« Dans l’aérospatiale, nous avons souvent affaire à des questions de vie ou de mort », affirme M. Denny. « J’ai trouvé que cela pousse les gens à donner le meilleur d’eux-mêmes. Est-ce que le système de circulation d’air fonctionnera sur la combinaison spatiale ? Est-ce que la turbine fonctionnera à haute vitesse, à température maximale, à plein régime ? Est-ce que la boîte d’engrenages de l’hélicoptère fonctionnera ? même en cas de chute de pression d’huile ? Il le faut, » déclare-t-il. « Ces défis constituent des appels à l’action et font ressortir une franchise et une rigueur que partage la communauté. »

Par « communauté », il entend l’équipe Timken ainsi que ses clients. « Quand nous avons affaires avec quelqu’un, nous sommes sérieux », dit-il. « Nous établissons de profonds partenariats avec nos clients. »

M. Denny se souvient de sa première rencontre avec son premier client Timken dans l’aérospatiale. « Je lui ai demandé son point de vue sur la façon dont nos deux entreprises travaillaient ensemble, » affirme-t-il. « Il m’a regardé en disant : « Nous avons été ensemble dans les vols spatiaux aussi longtemps que les États-Unis ont été dans l’espace. »

« Voilà une relation que je peux comprendre », ajoute-il.

Les projets aérospatiaux prennent souvent la forme de travaux à long terme avec un cycle de développement pouvant aller de 8 à 10 ans. « Les projets qui aboutissent à une production représentent un long cycle de vie de possibilités de soutien des produits », dit M. Denny. Afin d’accroître les capacités de Timken sur le marché secondaire de l’aérospatiale, la société a acheté Bearing Inspection Inc. (BII) en 2005. BII vend des services d’inspection, de remise en état et d’ingénierie des roulements pour l’industrie aérospatiale depuis plus de 60 ans.

Quand un aéronef est mis en production, il peut servir pendant des décennies. « L’avion commercial le plus ancien est un Boeing 737 construit en 1970, » dit M. Denny. « Cet avion approche des 50 ans en effectuant trois ou quatre vols par jour, ce qui représente pour moi rien de moins qu’une merveille technique. »

Mais les avions ne sont pas les seuls à avoir besoin d’un service occasionnel. En mai 2009, les astronautes ont effectué une sortie dans l’espace, avec des petits outils électriques à la main, pour procéder à de délicates réparations sur le téléscope spatial Hubble. Les ingénieurs de Timken ont aidé à mettre au point les outils à l’aide d’un roulement à billes de précision à section mince sur mesure, qui pouvait résister aux températures de fonctionnement extrêmes et au vide spatial. Aujourd’hui, le téléscope, qui a presque 30 ans, continue d’envoyer les secrets de l’univers vers la Terre.



L’Orbit City des Jetson : Une réalité de notre vivant ?

Bien sûr, la plupart des objets que les hommes ont lancés dans l’espace au cours des soixante dernières années gravitent autour de la Terre sans fanfare et facilitent notre vie quotidienne de façons tout à fait pratique. « Timken travaille sur les systèmes GPS depuis très longtemps », explique M. Denny. « Nous fabriquons des roulements très précis et durables qui entrent dans les stabilisateurs gyroscopiques de nombreux satellites. »

« Je suis toujours étonné de l’impact que le GPS a sur tellement d’aspects de la vie, » dit-il. « Maintenant, quand vous pensez aux taxis drones volants, je suis sûr que le GPS y jouera un rôle important. »

Attendez… des taxis volants ?

Oui, dit M. Denny, on peut dire sans risque que Timken s’engage dans les premières phases avec des clients qui sont en train de mettre au point des drones volants qui ressemblent à ceux des Jetson. Un jour ou l’autre, ils pourraient permettre aux villes de se développer aussi bien verticalement qu’horizontalement.

« C’est fascinant, parce que je ne sais pas ce qui va arriver en premier : un taxi drone viable, ou l’infrastructure pour le faire fonctionner », ajoute-il. Les taxis volants nécessiteront des systèmes radar au sol, une réglementation et un soutien. « Quand nous considérons l’engorgement des grandes villes et le besoin en déplacements sûrs et efficaces, nous avons tous encore beaucoup à faire », dit-il.



Le taxi volant Bell Nexus intègre des systèmes de propulsion hybrides électriques qui raccourcissent un trajet de 45 minutes en un vol de 10 minutes.

Une croissance énorme est à venir

Quelle que soit la forme que prendra l’avenir de l’aérospatiale, M. Denny y voit une force continue et positive qui rapprochera les personnes par-delà les cultures et les espaces, afin de mieux se connaître les uns les autres.

« Une croissance énorme est à venir », déclare-t-il. Boeing et Airbus prévoient de construire plus de 44 000 avions au cours des vingt prochaines années, tandis que Commercial Aircraft Corp. of China (Comac) est en pleine croissance et livrera de nouveaux avions commerciaux sur le marché chinois pendant la même période.

« Cette croissance changera la perception que les gens ont du monde – comment ils comprennent à quel point le monde est petit et à quel point nous sommes tous semblables », affirme M. Denny.

Il se réjouit de travailler avec les clients de Timken qui imaginent, développent et produisent les machines volantes du 21e siècle. « Nous sommes présents en tant que partenaire tout au long du processus, pour les aider à améliorer leurs produits et à faciliter ce qui semble difficile », dit-il.

« Nous excellons dans tout ce qui est le plus lourd, le plus rapide, le premier, le meilleur. Voilà ce qui explique notre réussite depuis si longtemps. »